vendredi 14 septembre 2012

48. vu dans l'eau : tentative d'assèchement de la flaque



Toute la création est fiction et illusion.
Pessoa
Toute l'écriture est de la cochonnerie.
Artaud 



leS  s      mOtS    et     l  f laqu
                                                                       (cinq simili-haïkus)

 
1. papier collé
étiquette entre les étiquette
ici plus ou moins floue là plus ou moins adhère 
[flaque] pour cause de moiteur  


2. saudade
dire au plus près la flaque 
et si loin d'elle 
langue ou le nécessaire exil 



3. naufrage
errant dans une réalité de souille
les mots pour la dire-
bouteille à la flaque



4. jeu de miroirs
des mots pour le dire 
reflets au miroir du réel-
la langue en exil dans le monde au cœur même



5. joca seria*
dire la flaque 
faire comme si
le langage est ce jeu sérieux



* Francis Ponge (Joca seria, notes sur Giacometti, 1951)
[...] Le JE si définitif, si indifférent, qui ne peut mourir, qui servira toujours de pronom personnel à quiconque, ce je qui ne peut se contempler, cette apparition floue et mince en tête de la plupart de nos phrases, voilà ce que veut sculpter A. Giacometti, ce qu'il a la prétention de faire tenir debout sur son long pied (J).
De ce spectre, il fait un sceptre. C'est bien cela d'ailleurs : ce J est à l'origine de toutes les affirmations et prétentions : « Je le veux ».
Pourquoi l'iconographie d'A. Giacometti me plaît-elle si fort ? Parce qu'après elle, je suppose qu'on sera près d'en avoir fini avec le Je. [...]


Ludwig Wittgenstein (Remarques philosophiques, 1929-1930)
Le mot "je" fait partie de ces mots que l'on peut éliminer de la langue. 

Gilberte Périer, née Pascal, sœur aînée de Blaise (Vie de Pascal, 1670)
Et on sait qu'il voulait qu'un honnête homme évitât de se nommer et même de se servir des mots de "je" et de "moi".



À suiVre...  

3 commentaires:

  1. ... sont dingues.
    je voudrais que chaque flaque soit Je.
    être le tu de chaque.
    ou ça le voudrait.

    (mg)

    RépondreSupprimer